Actualités

Le Conseil Municipal a voté le budget 2021

Réuni le 22 mars au Centre Administratif Cantonal, le Conseil Municipal a adopté le budget de la ville pour 2021. Le débat d’orientations budgétaires avait eu lieu le 16 décembre 2020.

Le budget 2021 a été élaboré dans un contexte rendu difficile depuis plusieurs années pour les collectivités locales du fait de la diminution puis de la disparition des dotations de l’Etat, mais qui a été accentué cette année par les conséquences de la crise sanitaire sur les recettes de certains budgets annexes tels que l’Espace François Mitterrand et la Résidence Camus qui ont vu leurs activités fortement impactées par les décisions de fermeture de ces établissements pour contenir la propagation du coronavirus.

En conséquence, en section de fonctionnement, les charges exceptionnelles (chapitre 67) sont en augmentation de près de 59% par rapport au réalisé 2020. Cette forte augmentation s’explique par la nécessité de verser au budget annexe CCAS Restauration une subvention exceptionnelle suite aux conséquences financières liées à la crise sanitaire Covid 19 et la fermeture du Self le Lourmarin. Ainsi la subvention à verser au budget annexe CCAS Restauration est estimée à 208 000 euros.
La subvention d’équilibre à l’Espace François Mitterrand est également versée sur ce chapitre et est estimée à ce jour à 291 000 euros.

- Malgré ce contexte compliqué, le Conseil Municipal a décidé de ne pas modifier le taux de foncier bâti en 2021 qui reste donc à 36,27 % (part communale 25,24 + part départementale 11,03). Le Conseil Municipal a également de maintenir pour 2021 le taux du foncier non bâti à 61,87%.

- Pour mémoire, suite à la réforme de la taxe d’habitation, cet impôt n’est plus perçu par les communes pour les résidences principales. Le taux pour les résidences secondaires est figé au niveau de 2019. La TH sur les résidences secondaires continuera quant à elle à être perçue par les communes. Le taux appliqué sera égal au taux figé 2019.

En remplacement de la taxe d’habitation sur les résidences principales, les communes percevront en 2021 la part départementale de foncier bâti complétée ou diminuée par l’application du coefficient correcteur.

Le budget s’équilibre en section de fonctionnement en recettes/dépenses à 7 021 646 €, les charges de personnel (chapitre 012) se montant à 3 130 000 €. Quatre départs à la retraite sont programmés en 2021.

En section d’investissement, le budget s’équilibre en recettes/dépenses à 4 495 365 €.

- Des crédits sont prévus notamment pour la poursuite de l’installation de la vidéoprotection, le remplacement de la signalétique sur le territoire communal, l’aménagement d’un espace dégustation au Musée de la vigne et du vin et l’acquisition d’audioguides, le remplacement de la chaudière de l’Espace Léonard de Vinci, des améliorations d’éclairage sur les terrains de sport et en matière d’éclairage public, du remplacement de gros matériels nécessaires au fonctionnement des services techniques.

- 932 400 € sont par ailleurs prévus pour les travaux dont 452 798 € de reste à réaliser. Ces crédits permettront essentiellement de solder les marchés de rénovation de l’Hôtel Nicolle de la Place et de solder le remboursement en capital d’acquisitions effectuées par l’EPFL pour les secteurs SACMI et la propriété Chautemps, pour environ 440 000 euros.

- Au budget annexe de l’Espace François Mitterrand, des acquisitions seront faites pour la communication extérieure et intérieure (panneaux d’information) et des travaux de réfection de toiture et façades seront lancés cette année, les études ayant déjà débuté fin 2020. Des financements sont attendus de l’Etat, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Département de la Savoie.