Actualités

L’activité de la Ville : bilan 2020

2020 a été fortement impacté par la crise sanitaire due au coronavirus. Pour autant l’activité municipale a été soutenue tout au long de l’année. Concernant cette crise sanitaire sans précédent, la ville a dû réorganiser ses services et leur fonctionnement , mais aussi organiser l’acquisition et la distribution de masques tout d’abord aux Montmélianais les plus âgés et donc les plus fragiles, puis à l’ensemble de la population. Cette crise a naturellement eu un fort impact sur les spectacles programmés à l’Espace François Mitterrand (dont beaucoup ont dû être reportés, voire annulés), sur les diverses animations qui rythment la vie montmélianaise chaque année, sur l’activité associative, sportive ou culturelle, bref sur tout ce qui fait le "vivre ensemble". Quelques animations ont pu cependant être maintenues : le pique-nique républicain du 14 juillet, le forum des associations et la Méridienne des artistes le 5 septembre. Le Centre Nautique a également ouvert avec un mois de retard, mais son ouverture - dans des conditions sanitaires strictes - a permis à 28000 usagers de bénéficier des plaisirs de la baignade en juillet et en août.

2020 a vu l’élection d’une nouvelle équipe municipale élue le 15 mars, mais installée, toujours à cause de la situation sanitaire et du confinement qui en a découlé, le 25 mai. Durant ces mois de battements, les deux équipes (la sortante et la nouvelle) ont su fonctionner ensemble pour le bien des Montmélianais. C’est une équipe renouvelée de plus d’un tiers qui constitue aujourd’hui le Conseil Municipal.

Si les courts couverts de tennis ont été mis à disposition du club en mars, le grand chantier de l’année a naturellement été la réhabilitation complète de l’Hôtel Nicolle de La Place pour accueillir la nouvelle mairie. Après un an de chantier, les services ont déménagé le 20 novembre dans un bâtiment encore en travaux, mais qui est aujourd’hui très bien restauré et opérationnel. L’installation des services municipaux au coeur de la vieille ville accompagne la redynamisation de ce secteur, qui, avec l’installation de deux nouveaux commerces et de nouveaux commerçants dont certains prennent la suite d’une activité déjà existante, reprend vie. La commune s’est par ailleurs rendue acquéreur de l’ancien restaurant Viboud (la partie du bâtiment qui donne sur la rue Dr Veyrat) avec l’idée de pouvoir un jour faire renaître une activité de restauration dans cette partie de la ville.


Sur le plan de la politique environnementale, la Ville s’est vu attribuer à Bordeaux le 29 janvier sa 4ème labellisation Cit’ergie (une première en France). La commune a par ailleurs signé un partenariat avec Enercoop, fournisseur d’électricité verte, pour alimenter 66 points de son territoire en électricité 100% renouvelable.