Les équipements solaires

Le programme immobilier "Sous Chavort" - OPAC Savoie

Initié par la commune, le programme immobilier "Les Terrasses de Chavort" terminé en 2011 et construit par l’OPAC de la Savoie comporte 70 logements dans le quartier du Grésivaudan. Il répondait à la demande croissante de logements à Montmélian et au souhait de nombreux locataires de pouvoir accéder à la propriété tout en restant dans leur ville ou dans leur quartier. Le programme comportait 50 logements en accession sociale à la propriété et 20 logements locatifs.

Le cahier des charges établi par l’OPAC et la ville était complexe. Il s’agissait en effet de construire sur un espace limité trois bâtiments répondant aux normes de très haute qualité environnementale. Ici plus que l’utilisation d’énergies renouvelables (des capteurs thermiques ont été installés pour la production de l’eau chaude sanitaire), il s’agit de consommer le moins d’énergie possible. Le défi était donc de répondre à ce cahier des charges, de construire des bâtiments d’une grande compacité pour qu’ils soient le plus économes possible en énergie (bâtiments de basse consommation) tout en étant esthétiques et agréables à vivre pour leurs habitants.

Chaque appartement est ainsi orienté au sud, muni d’une terrasse équipée de persiennes mobiles qui permettent à chacun de disposer du soleil comme il l’entend, et d’un cellier. Toitures végétalisées pour une meilleure isolation et une meilleure intégration paysagère, tous les appartements accessibles aux personnes à mobilité réduite, locaux à vélos, autant d’aménagements qui font de ce projet un projet innovant et, à bien des égards, exemplaire.

Le Village des enfants

Ouvert en juillet 2008, le Village des enfants a été construit sur l’emplacement de l’ancien camping municipal , à proximité immédiate de la nouvelle maison de retraite de manière à tisser des liens entre les générations. Il regroupe toutes les structures de la petite enfance : Centre de loisirs Françoise Dolto, Relais Assistantes Maternelles, Centre Aéré ,Halte garderie Le Petit Poucet, la Maison ouverte "La Petite Maison".

Bénéficiant de subventions de la Région Rhône-Alpes, du Département, de la Caisse d’Allocations Familiales pour les bâtiments, mais aussi de l’Etat, de la Région et du Département pour ce qui concerne les énergies renouvelables, cette construction de haute qualité environnementale marque un pas supplémentaire dans la politique environnementale engagée par la Ville. En effet, énergie solaire et chaufferie bois fournissent l’eau chaude sanitaire et le chauffage à 100%. De plus, un système de récupération de l’eau de pluie a été installé, le but de la démarche étant de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge aux problèmes environnementaux et particulièrement ces deux soucis cruciaux qui interpellent avec de plus en plus d’acuité les habitants de la planète : la raréfaction des énergies fossiles et les besoins grandissants en eau potable qui deviendra peu à peu un produit à protéger. Il faut savoir que 2% de l’eau sur la planète est de l’eau douce et seulement 0,23% peut être utilisée par l’homme. Des chiffres qui doivent faire réfléchir.

Le centre nautique

C’est en 1984 que la décision du Conseil Municipal a été prise d’équiper le centre nautique et sportif de capteurs solaires. L’objectif était triple :
- chauffer les 3 000 m3 d’eau des trois bassins de la piscine
- produire l’eau chaude des douches de la piscine en été et du stade (football et rugby) toute l’année
- chauffer 5 vestiaires, 2 salles de réunion, une salle de danse et un appartement (1 000 m² de surface chauffée) convecteurs électriques pour le complément de chauffage

Installation solaire

Année de mise en service : 1985
Altitude : 390 m
Surface des capteurs : 220 m²
Emplacement : toiture Inclinaison : 45°
Orientation : Sud
Production solaire : 100 000 kWh/an
Productivité : 450 kWh/an/m²
Volume de stockage d’eau chaude sanitaire : 6 000 litres
Appoint : chaudières gaz
Coût de l’installation 1984 - 1ère série de travaux Investissement toit solaire raccordement du solaire, et modifications de l’installation existante 600 000 F.
Subventions (dont Fond de Compensation TVA) 333 000 F Dépense nette de la ville 267 000 F
1994 -2ème série de travaux - programme SUNERGIE - meilleure isolation des capteurs utilisation simultanée de l’énergie solaire pour chauffer l’eau de la piscine et des douches télésuivi des performances de l’installation
Investissement 820 000 F
Subventions (dont FCTVA) 580 000 F
Dépense nette de la ville 240 000 F
Résultats économiques
Avant l’installation des capteurs (1984), la facture de gaz du centre était de 240 000 F/an. (36 600 €) Aujourd’hui, après les 2 séries de travaux, la facture gaz est d’environ 10 000 €/an. On a diminué les besoins d’énergie du centre en améliorant le circuit hydraulique et la régulation

La Centrale Solaire

Ce projet de station solaire répond aux objectifs de la Ville de :
— Développer l’utilisation de l’énergie solaire
- Proposer une solution de transport écologique et économique
- Sensibiliser les élus, le grand public et les scolaires à l’intérêt d’utiliser l’énergie solaire

Présentation et bilan
Une centrale photovoltaïque installée sur le toit des ateliers municipaux transforme la lumière du soleil en électricité. Cette production d’énergie permet aux 4 véhicules électriques de la Ville de parcourir annuellement 73 000 km. Ainsi, chaque année, la station solaire produit l’équivalent de 7000 litres d’essence et évite le rejet de plus de 12 tonnes de CO² (gaz à effet de serre). La production de la centrale couvre par ailleurs la totalité des besoins en électricité des ateliers municipaux et permettrait le fonctionnement de deux véhicules supplémentaires.

Les véhicules électriques
La ville possède actuellement 4 véhicules électriques. Le prix d’une voiture est de 9 600 € HT que l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a financé à hauteur de 3 050 €. Les utilisateurs de ces voitures sont les services techniques et les gardes municipaux. A la fin de la journée les véhicules sont branchés sur une prise du secteur pendant 5h pour recharger leurs batteries. Le lendemain elles peuvent à nouveau parcourir 80 km.
Le coût annuel de ces véhicules (amortissement sur 5 ans, location des batteries, réparation entretien, énergie et assurance) est 200 € moins cher que le véhicule essence de même type.
De plus, un moteur a une durée de vie de 1 million de km, soit 5 fois plus qu’un véhicule classique.

L’installation
Installés sur le toit des ateliers municipaux, inclinés à 30°, 150 modules photovoltaïques couvrent une surface totale de 240 m². La centrale solaire a une puissance électrique maximale de 24 kW et une production annuelle de 33000 kWh. Elle est raccordée au réseau électrique. Ce qui permet de vendre la totalité de la production à EDF. Chaque kWh est acheté 0,15 € TTC soit une recette annuelle de 5 000 €. Le coût total de cette centrale électrique est de 170 000 € HT.
L’Europe dans le cadre du programme UNIVERSOL, l’ADEME, la Région Rhône-Alpes et le Département de la Savoie ont financé cette opération à hauteur de 80%.

La Résidence Albert Camus

La résidence Albert Camus - destinée à l’hébergement temporaire de jeunes travailleurs - regroupe une cuisine centrale (pour la préparation des repas des restaurants scolaires et du service de portage de repas à domicile de l’A.D.M.R), un restaurant d’entreprises et une partie hébergement pour l’accueil de personnes âgées de16 à 30 ans situation d’emploi ou de formation et à la recherche d’un hébergement temporaire. Dans le cadre de la restructuration complète de la résidence Albert Camus, engagée par l’OPAC de la Savoie, propriétaire du bâtiment, en 2006, ce sont 100 m² de capteurs thermiques qui ont été installés, destinés à la production d’eau chaude sanitaire.

Le gymnase Le Kotinos

Inauguré en décembre 2004, ouvert à l’automne 2004, ce gymnase communal accueille les activités de plusieurs clubs sportifs de la commune (tennis, basket, volley, gymnastique volontaire) ainsi que les activités sportives de deux écoles primaires.

Installation solaire

Année de mise en service : 2004
Surface des capteurs : 25m²
Emplacement : toiture
Inclinaison : 45°
Orientation : sud
Production solaire : 15 000 kw/h (de gaz économisé), soit un taux de 20%
Productivité annuelle brute des capteurs : 500kwh/m² :
Volume de stockage d’eau chaude sanitaire : 1500 l
Appoint : gaz naturel
Système "drain back" autovidangeable

La Halle de gymnastique intercommunale

Inaugurée le 7 juillet 2007, la Halle de Gymnastique intercommunale, construite par la Communauté de Communes du Pays de Montmélian, est un équipement pilote dans le domaine de l’énergie solaire. Le bâtiment abrite, outre une Halle de gymnastique, une salle pour les sports de combat, un mur d’escalade et un appartement de gardien.

Ce gymnase est un modèle de construction solaire puisqu’il est équipé :
- de capteurs thermiques (200 m²) pour le chauffage des vestiaires et la production d’eau chaude sanitaire ;
- de capteurs photovoltaïques (50 m²) de plusieurs conceptions ;
- d’un mur solaire (solarwall de conception canadienne) de 200 m² destiné au préchauffage de l’air neuf et au rafraîchissement l’été.

Dans un souci pédagogique, les élus de la Communauté de communes ont souhaité que les élèves, les sportifs et le public qui fréquentent cette Halle puissent suivre à tout moment le fonctionnement de ces équipements solaires grâce à un monitoring à l’aide d’un ordinateur qui leur est accessible. Equipement structurant du canton de Montmélian, la halle de gymnastique renforce donc à la fois les équipements sportifs déjà bien fournis - mais pourtant " surbookés " de la commune et le pôle solaire de Montmélian.

L’EHPAD Saint-Antoine

L’établissement comprend 130 lits. L’installation solaire assure :
- le chauffage par Plancher Solaire Direct de 3 000 m²
- la préparation de l’eau chaude sanitaire de l’établissement
- en été la préparation de l’eau chaude sanitaire de la maison de retraite et du Village des enfants qui regroupe tous les services de la petite enfance de Montmélian, ainsi que de deux villas de fonction.

Installation solaire

Année de mise en service : 1991
Surface des capteurs : 420 m²
Emplacement : toiture
Inclinaison : 45°
Orientation : Sud Est et Sud Ouest
Production solaire : 150 000 kWh/an
Productivité : 360 kWh/an/m²
Volume de stockage d’eau chaude sanitaire : 20 000 litres
Appoint : chaudières gaz 350 kW convecteurs électriques pour le complément de chauffage
Coût de l’installation
Investissement hôpital + camping 1 700 000 F
Subventions (dont Fond de Compensation TVA) 700 000 F
Dépense nette de la ville 1 000 000 F