Accueil > Découvrir Montmélian > Environnement > Le label Cit’ergie > L’Agence Internationale de l’Energie distingue...

L’Agence Internationale de l’Energie distingue...

jeudi 23 octobre 2014, par mairie

L’Agence Internationale de l’Energie distingue la Ville de Montmélian pour sa politique solaire en lui attribuant le Prix Solar Heating & Cooling 2014 C’est à Pékin à l’occasion de la Conférence internationale sur le chauffage et le refroidissement solaire pour les bâtiments et l’industrie que Béatrice Santais, Députée‐Maire de Montmélian s’est vu remettre, le 14 octobre dernier, le Prix Solar Heating & Cooling 2014 des mains de Ken Guthrie, Président du programme SHC de l’Agence Internationale de l’Energie. Selon l’Agence, « le Prix 2014 distingue une ville qui mène une politique remarquable et une incroyable expérience depuis plus de 30 ans dans le domaine du solaire thermique ». Reconnue en France et en Europe comme une collectivité référente dans le domaine du développement durable (la Ville accueille chaque année de nombreuses délégations d’élus ou de techniciens françaises et étrangères), Montmélian est considérée comme un véritable laboratoire de l’énergie solaire. Elle a déjà installé sur ses équipements publics ces dernières années de nombreux panneaux solaires innovants ainsi qu’un solarwall (mur solaire). Avec près de 2000 m² de panneaux installés, cette petite ville de 4000 habitants a été championne de France de l’énergie solaire des villes de 2000 à 50 000 habitants (titre délivré par le CLER) et a été l’une des 4 premières collectivités locales françaises à accéder en 2007 au label européen Cit’ergie qui consacre sa politique « Energie/climat ». Le SHC Solar Award 2014 délivré par l’Agence Internationale de l’Energie distingue Montmélian pour la continuité de son action depuis trente ans et souligne tout particulièrement le projet du Triangle Sud de création d’un éco‐quartier d’environ huit cents logements qui ouvre une voie nouvelle et ambitieuse dans le domaine du solaire thermique. Ce projet a en effet été imaginé en plaçant la question énergétique en amont du projet d’urbanisme. L’ambition est d’intégrer un réseau de chaleur solaire à ce futur éco‐quartier permettant de couvrir 80% de ses besoins énergétiques. Cette exigence a obligé l’équipe pluridisciplinaire en charge du projet à travailler prioritairement sur la dimension technique pour bien cerner les exigences de surface de capteurs solaires de stockage inter‐saisonnier et de réseau associé, pour atteindre ce taux de couverture. Cette démarche constitue une première mondiale. En effet, alors que généralement, les approches techniques viennent se surimposer à l’approche urbaine et paysagère, émoussant parfois certains principes forts d’aménagement, dans le cadre de ce projet, le travail d’urbanisme a intégré très en amont les approches techniques pour mûrir et développer une cohérence environnementale globale. Un vrai parti pris de composition et de programmation émerge ainsi de ce processus. Cette nouvelle reconnaissance internationale intervient quelques mois après l’attribution, au mois de mai dernier, du Grand Prix Européen de l’Urbanisme pour le même projet du Triangle Sud. C’est donc une distinction exceptionnelle qui vient d’être attribuée à la Ville de Montmélian. Une distinction qui intervient alors que vient d’être votée à l’assemblée nationale le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.