Accueil > Découvrir Montmélian > Environnement > Le label Cit’ergie > Bilan énergétique de la Ville pour 2012

Bilan énergétique de la Ville pour 2012

mercredi 29 janvier 2014, par mairie

Lors de la réunion du Conseil Municipal 4 novembre 2013, Joël Vuillard, conseiller municipal chargé de l’énergie, a présenté le bilan énergétique de la Ville pour l’année
2012. Ce bilan énergétique résulte d’un suivi des consommations et dépenses énergétiques effectué tout au long de l’année. Il ressort de ce bilan que l’année 2012 a été un peu plus « énergivore » que l’année 2011 pour la commune avec une augmentation de la consommation de gaz de 10,84%, de l’électricité des bâtiments de 3,56%, de 0,56% pour l’éclairage public, de 6,3% pour le carburant. L’augmentation de la consommation en gaz s’explique par des conditions climatiques moins favorables qu’en 2011 et donc une période de chauffage plus longue. S’agissant des carburants, l’augmentation est due à un accroissement des missions des services de la Ville (extension du service Mont’bus, missions supplémentaires pour le Relais Alimentaire, augmentation du parc outillage des services techniques). Pour la consommation électrique des bâtiments, là-aussi un surcroit d’utilisateurs explique cette légère hausse. Néanmoins, rapporté à l’année 2008, date de l’année de référence du suivi des consommations, le constat s’avère très positif puisque c’est, pour la Ville, une diminution de 16 % de sa consommation de gaz, de 26% pour l’éclairage public et de 0,58% de la consommation électrique des bâtiments.
Depuis 2008, la Ville a produit beaucoup d’efforts pour rendre ses équipements publics moins énergivores. Malgré ces investissements, la facture énergétique s’est accrue de 85k€ (23%) du fait de l’augmentation très importante du prix de l’énergie. Sans ces investissements, la facture énergétique de la Ville aurait augmenté de 18% soit 531k€..

REPÈRES
- Gaz à effet de serre

De 2008 à 2012 ce sont 43 tonnes équivalent carbone que la Ville n’a pas rejeté dans l’atmosphère.
-Energie bois
La Ville produisant désormais son bois à partir de résidus résultant de l’abattage et de l’élagage de son parc paysager pour l’alimentation de la chaufferie-bois du Village des enfants, c’est une économie équivalent à 173 000 Kw/H qui a été réalisée sur la période 2008/2012.