Accueil > Découvrir Montmélian > Office de tourisme Coeur de Savoie/ Montmélian > Histoire > Le Moyen Age

Le Moyen Age

lundi 22 juillet 2013, par mairie

Un château est mentionné pour la première fois vers 1030, il est appelé " Pierre-forte ". Au XIIe siècle, Montmélian fait partie des résidences des comtes de Savoie. C’est un site essentiel de défense vis-à-vis du Dauphiné, face aux " marches ", ces vastes zones tampons aux limites indécises et fluctuantes qui servent alors de frontière. Aux XIIIe et XIVe siècles, Montmélian est un centre important, siège du bailliage de Savoie-propre, qui regroupe dix-sept châtellenies, divisions administratives de base de l’Etat Savoyard. Cela fait de la cité une véritable petite capitale, d’autant plus que le château est un des lieux de séjour favoris des comtes. Péages et droits divers permettent d’enrichir la châtellenie. Ville-frontière au croisement des routes marchandes, avec un pont en bois sur l’Isère depuis le XIIIe siècle puis en pierre à partir du XVIIIe , la cité de Montmélian-Arbin (les deux restent unies jusqu’à la fin du XVIIIe siècle) est dotée de franchises en 1233. Une forme de réussite économique est visible à travers l’installation des couvents des ordres mendiants, les dominicains dès 1318, puis les capucins en 1599-1600. Montmélian est aussi un site viticole réputé, dont les vins sont servis à la table des princes de Savoie. Les ducs possèdent leurs propres vignes au pied du fort, dont les vins sont offerts aux hôtes de marque.