Accueil > Découvrir Montmélian > Office de tourisme Coeur de Savoie/ Montmélian > À voir > La Citadelle

La Citadelle

lundi 15 juillet 2013, par mairie

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français] [français]

La position privilégiée de Montmélian, au carrefour de la combe de Savoie, du Grésivaudan et de la cluse de Chambéry et au croisement des importantes voies de communication issues des grands cols alpins de Maurienne (Mont-Cenis) et de Tarentaise (Petit-Saint-Bernard) et de celles du nord (Lyon et Genève) et du sud (Grenoble, Vienne et Valence) explique l’implantation et le développement très ancien de son illustre place forte.

Du Moyen-âge à l’époque moderne, le château, puis le fort subissent de très nombreux sièges, ceux des Dauphins du Viennois puis ceux des rois de France. Pour faire face « aux progrès » de l’artillerie et de la science militaire, la Maison de Savoie ne cesse d’ordonner réparations, transformations, adaptations, établissant Montmélian comme une des places fortes majeures de Savoie.

Au 17e siècle, elle connaît son apogée.

Mais après les ultimes siège et assaut de 1705, conduit par Louis XIV, la citadelle est démantelée. Néanmoins, le fort gardera sa vocation militaire jusqu’à la Révolution.
Si, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques vestiges du fort, la qualité du site permet d’appréhender l’importance de ce lieu stratégique pour l’ancien Etat de Savoie et propose un point de vue exceptionnel (tables d’orientation).

Au Musée Historique, est conservée une copie du plan-relief du fort - dressé en 1693 pour Louis XIV – qui autorise un intéressant exposé sur l’art militaire de l’époque.