À voir

La Citadelle

La position privilégiée de Montmélian, au carrefour de la combe de Savoie, du Grésivaudan et de la cluse de Chambéry et au croisement des importantes voies de communication issues des grands cols alpins de Maurienne (Mont-Cenis) et de Tarentaise (Petit-Saint-Bernard) et de celles du nord (Lyon et Genève) et du sud (Grenoble, Vienne et Valence) explique l’implantation et le développement très ancien de son illustre place forte.

Du Moyen-âge à l’époque moderne, le château, puis le fort subissent de très nombreux sièges, ceux des Dauphins du Viennois puis ceux des rois de France. Pour faire face « aux progrès » de l’artillerie et de la science militaire, la Maison de Savoie ne cesse d’ordonner réparations, transformations, adaptations, établissant Montmélian comme une des places fortes majeures de Savoie.

Au 17e siècle, elle connaît son apogée.

Mais après les ultimes siège et assaut de 1705, conduit par Louis XIV, la citadelle est démantelée. Néanmoins, le fort gardera sa vocation militaire jusqu’à la Révolution.
Si, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques vestiges du fort, la qualité du site permet d’appréhender l’importance de ce lieu stratégique pour l’ancien Etat de Savoie et propose un point de vue exceptionnel (tables d’orientation).

Au Musée Historique, est conservée une copie du plan-relief du fort - dressé en 1693 pour Louis XIV – qui autorise un intéressant exposé sur l’art militaire de l’époque.

La Vieille Ville

Le centre ancien restauré de Montmélian est un bel exemple d’architecture urbaine savoyarde. La cité au pied du fort est enserrée dans ses remparts du moyen âge.
De part et d’autre de la rue centrale, les maisons présentent des façades étroites percées de ruelles, qui s’enfoncent dans un dédale de cours intérieures et de passages couverts. Les anciens hôtels particuliers de style Renaissance ont conservé leurs fenêtres à meneaux, leurs escaliers à vis et leurs loggias à l’italienne.

Du couvent des Dominicains fondé en 1319, il reste le bâtiment des hôtes et l’église.
Le faubourg de la Chaîne (ancienne entrée de la ville), garde un caractère pittoresque avec sa rue pavée et les devantures des anciennes échoppes.
Le pont Cuénot du XVIIe siècle (MH) sur l’Isère offre un très beau point de vue sur la cité.

- Visites guidées : du 1er juin au 30 septembre, le mercredi à 15 h (RDV à l’OT) et sur demande au 04 79 84 42 23
Juillet et août, le jeudi à 20 heures (RDV place de l’église)

Le Musée Historique

Situé au 1er étage de la Maison des Dominicains, le musée, géré par l’Association des Amis de Montmélian et de ses environs, le Musée présente l’histoire de la ville et son patrimoine ethnologique et archéologique.

Suite au projet de réaménagement de l’ancienne maire, le musée est actuellement fermé.
Réouverture prévue courant 2019 dans de nouveaux locaux.
Informations : http://www.amisdemontmelian.com

Le Musée Régional de la Vigne et du Vin

Labellisé Vignobles & Découvertes, le musée a ouvert ses portes en juin 1999. Installé dans une ancienne demeure de caractère, organisé autour d’une charmante petite cour, il se déploie dans 1 000 m2, entre étages, granges et caves.
Les collections, uniques en Savoie, témoignent des profondes mutations de la viticulture depuis deux siècles et de la nécessaire adaptation de l’outillage aux contraintes de la viticulture sur les coteaux des massifs alpins. La reconstitution de l’atelier de greffage et de celui du tonnelier permet de valoriser ces activités fortement associées à la viticulture.
Début 2015, un projet de rénovation, intégrant la mise aux normes du bâtiment en termes d’accessibilité et la rénovation du parcours muséographique, est lancé.
Le musée a fermé ses portes en novembre 2018 pour rouvrir, totalement métamorphosé, courant 2019.

Les guides de la Ville de Montmélian et de l’Association des Amis de Montmélian et de ses Environs sont agréés "Guide du Patrimoine Savoie Mont Blanc".