Actualités

La Ville candidate au Grand Prix Européen de l’Urbanisme


La Ville de Montmélian a déposé sa candidature au Grand Prix Européen de l’Urbanisme. Cette candidature à ce prix prestigieux s’appuie sur le projet - porté par la commune - de création d’un écoquartier solaire sur 20 ha au niveau de la plaine de Chavort ce que l’on appelle le Triangle Sud. Cet éco -quartier qui pourrait compter
de 800 à 1000 logements à terme - a l’ambition de couvrir 80% de ses besoins thermiques par l’énergie solaire. Situé à un emplacement stratégique, le Triangle Sud doit permettre à Montmélian de faire évoluer et émerger son image de ville et de pôle urbain en offrant une vitrine en bordure de la RD 1006. La création de ce nouveau quartier s’accompagne d’une problématique de liaison avec le centre actuel de la commune (qui nécessite de franchir un dénivelé de 30 mètres) et son futur pôle multimodal de la gare notamment et le Parc d’Activités Alpespace. La mise en correspondance de ces trois entités est en effet primordiale pour la réussite du projet. L’adoption en 2012 d’un PLU environnemental particulièrement innovant et ambitieux ainsi que la démarche poursuivie par la Ville, à la fois prospective et pragmatique, inscrite dans la durée et dans la réalité quotidienne, est un atout supplémentaire pour que la candidature de Montmélian soit proposée à l’obtention de ce prix qui a, jusqu’ici, plutôt été attribué à de grandes agglomérations. En effet, c’est dans le cadre
d’une vision prospective globale que s’intègre le projet du Triangle Sud. Créé en 1990 par le Conseil Européen des Urbanistes, d’abord avec la collaboration et le soutien de la Commission Européenne et depuis 2004 avec les organisations nationales membres du CEU, le Grand Prix Européen de l’urbanisme marque la volonté des organisations nationales d’urbanistes des pays membres de l’Union Européenne et des pays associés dans le cadre du CEU, de faire connaître des réalisations et des démarches récentes, innovantes et exemplaires en terme d’aménagement durable des villes et territoires. Le Grand Prix Européen de l’Urbanisme récompense les projets exemplaires conduits par des équipes d’urbanistes et des collectivités en Europe. Il peut porter sur des politiques territoriales intégrées, des projets de renouvellement urbain, des projets urbains durables dont les démarches et réalisations répondent aux principes développés par le Conseil Européen de l’Urbanisme. Il est ouvert à tous les urbanistes et instances des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. La candidature de Montmélian est donc ambitieuse car elle sera confrontée à une rude concurrence. Il faudra en effet dans un premier temps passer la cap de la sélection française avant d’être éventuellement proposé à concourir au niveau européen. Mais le fait de concourir est déjà en soi un véritable défi tel que la commune aime les relever