Actualités

Début des travaux à la médiathèque Victor Hugo


Les travaux de rénovation de la médiathèque ont débuté il y a quelques jours


Le chantier de rénovation de la médiathèque Victor Hugo a débuté il y a quelques jours. Il s’agit de reprendre l’ensemble du bâtiment afin de le rendre moins énergivore et plus confortable pour les utilisateurs et le personnel. C’est donc un vaste chantier qui commence pour une durée d’environ 9 mois. Les travaux vont consister à améliorer le confort intérieur thermique et lumineux, permettant d’une part, de limiter la température intérieure en été - qui est souvent étouffante vu la configuration du bâtiment (étage en sous-pente) - et d’autre part, d’optimiser l’éclairage naturel tout en rénovant les installations d’éclairage pour les adapter aux besoins de cet équipement culturel. Le bâtiment sera également remis aux normes d’accessibilité par la construction d’un monte-personne afin de permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder à l’étage. Sur le plan énergétique l’objectif est d’atteindre le niveau BBC-rénovation avec une réduction des consommations d’énergie de l’ordre de 50%. La Ville profite également de ces travaux pour augmenter la capacité fonctionnelle de la médiathèque dont les services seront réorganisés afin de mieux répondre aux besoins des usagers. Des surfaces de planchers vont ainsi être gagnées à l’étage qui permettront le stockage du fonds et l’installation de bureaux pour le personnel.
Mais, au-delà de cette importante rénovation, ce qui fait l’originalité de ce chantier c’est son financement qui sera porté par la Société Publique Locale d’Efficacité Energétique Rhône-Alpes (la SPL OSER) dont la ville est actionnaire depuis sa création en 2012. L’intérêt de ce montage est à la fois financier (la ville n’engage pas le montant des travaux) et technique (la SPL passe un marché global avec un engagement de performance associant conception (architectes et Bureaux d’études spécialisés), entreprises du BTP et exploitants mainteneurs pour une durée de 8 ans. C’est une garantie pour la bonne conduite du chantier et et un délai suffisamment long pour rendre vérifiable la performance énergétique du bâtiment . Pour ce faire, la SPL et la Ville ont signé le 19 octobre 2015, un Bail Emphytéotique Administratif (BEA) qui donne à la SPL OSER un droit réel sur le bâtiment et lui permet de porter la maîtrise d’ouvrage et le financement. En contrepartie, la Ville versera à la SPL Oser un loyer de 57 097 € annuels à partir de la livraison des travaux. Le bail emphytéotique porte sur une durée de 21 ans et 3,5 mois soit le temps nécessaire à la conception/ réalisation des travaux + 20 ans.Le montant total de l’investissement sur la durée du bail s’élève à 1,1 M€ dont 763 712 € pour les travaux, 129314 € pour les frais d’exploitation et de maintenance sur une durée de 6 ans et 206 807 € pour les frais financiers sur la durée d’exploitation.